Pourquoi faire une licence en France vous offre plus d’opportunités de partir à l’étranger

Découvrez les 5 raisons pour lesquelles vous inscrire en licence en France va vous ouvrir plus de portes pour partir à l'étranger.


Cela peut paraître paradoxal mais en choisissant de vous inscrire en licence dans une université française, vous augmentez vos chances de partir à l’étranger.

Choisir d’étudier à l’université après le bac ouvre en effet des portes que les autres voies d’études n’offrent pas forcément.

1. Pouvoir partir en tant qu’assistant de français à l’étranger

La plupart des programmes permettant de partir en tant qu‘assistant de français à l’étranger nécessitent d’être étudiant ou diplômé d’une licence.

Ces programmes ne sont pas ouverts qu’aux étudiants de langue.

Ils permettent notamment de partir aux États-Unis et bénéficier ainsi d’une expérience étudiante dans une université américaine sans avoir à payer les frais de scolarité aux États-Unis.

2. Disponibilité pour les jobs d’été à l’étranger

Les stages d’été n’étant pas encore systématiques à l’université, les étudiants en licence peuvent profiter de l’interruption estivale des cours pour trouver un job d’été à l’étranger.

Cela ouvre par exemple la porte à tous les programmes de jobs d’été aux États-Unis ou au programme inter-municipalité au Québec.

3. Une garantie pour faire un master à l’étranger

Faire une licence en France c’est aussi la garantie de pouvoir faire un master au sein de l’Union Européenne sans contrainte grâce à l’harmonisation du système de l’enseignement supérieur européen sur la base de la pyrame Licence, Master, Doctorat et des crédits ECTS.

De même, pour intégrer un master à l’étranger, il sera plus facile de faire reconnaître une licence qu’un BTS ou un BUT pour partir étudier au Canada ou en Australie par exemple.

Votre licence sera aussi plus facile à faire reconnaître professionnellement.

4. De nombreux programmes d’échanges

Opter pour une licence c’est aussi avoir l’opportunité de partir à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échange.

Le plus connu est évidemment Erasmus mais celui-ci n’est pas l’exclusivité des universités.

En revanche, les universités françaises sont seules, à quelques exceptions près, à pouvoir vous faire bénéficier des échanges possibles grâces aux réseaux ORA, MICEFA, ISEP ou encore BCI vous permettant ainsi de partir à moindre frais étudier aux États-Unis ou dans d’autres pays où les frais de scolarité sont en théorie élevés.

5. Des licences en partenariat avec des universités étrangères

Enfin, vous pouvez aussi opter pour une licence construite en partenariat entre une université française et une université à l’étranger.

Contrairement aux échanges universitaires, où vous n’avez jamais la garantie d’être sélectionné pour partir, ces licences conjointes ou double-diplômes vous assure de pouvoir effectuer une partie de votre formation à l’étranger. De plus, vous savez d’entrée de jeu où vous partirez.

Ce type de programme se retrouve aussi dans certaines écoles de commerce ou d’ingénieur mais en choisissant l’université, vous profitez de frais de scolarité bien plus bas.