Étudier au Canada gratuitement

Il existe 3 solution pour étudier au Canada gratuitement. Nous vous les détaillons ici : obtenir une bourse, étudier dans un CEGEP plutôt qu'une université, ou alors profiter des accords entre universités françaises et canadiennes.


Les 3 solutions pour étudier gratuitement au Canada

Si vous souhaitez partir étudier au Canada gratuitement, vous avez trois solutions :

  1. Vous inscrire dans une université au Canada et espérer décrocher une bourse
  2. Opter pour une formation dans un CEGEP et bénéficier d’une exonération des frais de scolarité
  3. Vous inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur en France, puis partir au Canada dans le cadre d’un programme d’échanges ou d’un double diplôme.

C’est de ces deux derniers dernier types de solutions d’études au Canada dont nous allons parler ici.

Des formations gratuites au Canada grâce aux CEGEPs et aux centres de formation professionnelle

Les Collèges d’enseignement général et professionnel au Québec, appelés CEGEPs, sont des établissements d’enseignement supérieur proposant :

  • des formations techniques en 3 ans, aboutissant à un Diplôme d’Études Collégiales (DEC), équivalents des BTS ou BUT français

Les centres de formation professionnelles quant à eux proposent :

  • des formations professionnelles en 1 ou 2 ans qui peuvent être reconnues en France par les branches professionnelles

Pour les étudiants français, ces formations sont gratuites. Il n’y a aucun frais de scolarité à payer.

Quel type de formation choisir pour vos études gratuites au Canada

Si vous êtes lycéen, nous vous conseillons d’opter pour un DEC, sauf si vous souhaitez partir au Québec pour une durée inférieure à 3 ans. Comme les BTS ou les BUT, les DEC sont des diplômes d’État, ils peuvent permettre de poursuivre vos études dans une université au Canada ou en France.

Si vous êtes déjà diplômé de l’enseignement supérieur, vous pouvez choisir entre un DEC ou une formation professionnelle.

Si vous n’avez pas obtenu votre baccalauréat, vous pouvez réaliser une formation professionnelle.

Trouver une formation gratuite au Canada

Vous pouvez facilement découvrir les programmes d’études gratuites au Canada ainsi que les établissements dans lesquels ils sont proposés sur deux sites internet :

Pour les formations techniques (DEC), sur CegepsQuebec.ca

Pour les formations professionnelles, sur QuebecMetiersdAvenir.com

Bourse d’études pour les formations professionnelles

En plus de l’exonération des frais de scolarité, les citoyens français peuvent bénéficier d’une bourse de 300 euros pour suivre une formation professionnelle au Québec.

Cette bourse est attribuée par l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ).

Vous pouvez découvrir les critères d’attribution et la procédure à suivre pour en faire la demande sur le site officiel de l’OFQJ.

Vous pouvez aussi découvrir les autres pays permettant d’étudier gratuitement à l’étranger.

Les accords entre établissements français et canadiens

Les programmes d’échanges et les doubles diplômes représentent une autre solution pour partir étudier au Canada gratuitement.

Le principe est simple : vous vous inscrivez dans une université, une école de commerce, une école d’ingénieurs etc. en France, puis vous partez dans un établissement partenaire au Canada pour une période pouvant aller d’un semestre à une année complète.

Avantages des accords entre universités canadiennes et françaises

L’avantage premier de cette solution pour tenter d’étudier gratuitement au Canada, c’est que vous pouvez étudier au niveau licence (bachelor) et master, dans une université canadienne. Vous n’êtes donc pas limité aux formations techniques ou professionnelles.

Le second avantage c’est que ces accords concernent tout le Canada et pas seulement le Québec. Vous pouvez donc aussi bien partir à Montréal, qu’à Toronto, Vancouver ou Ottawa par exemple. Le programme d’échange France-Canada ORA concerne uniquement l’Ontario. Le programme BRI-PQUÉÉ lui permet d’étudier au Québec.

Le troisième avantage, c’est que, dans le cadre d’un double diplôme, vous obtenez à la fois un diplôme français et un diplôme canadien.

Inconvénients de ces accords

Dans le cadre d’un programme d’échange, vous n’êtes pas certains d’être sélectionné parmi ceux qui pourront partir étudier à l’étranger, que ce soit au Canada ou ailleurs.

Le second inconvénient c’est que la durée de votre séjour sur place est généralement limité à un semestre, voire une année d’études.

Le troisième inconvénient, c’est que vous vous retrouver avec un choix plus limité parmi les établissements dans lesquels il vous sera possible de partir.