Frais de scolarité aux États-Unis

Les frais de scolarité aux États-Unis dépendent du programme de formation que vous allez suivre et nécessitent toujours de faire un calcul. Nous vous expliquons ici comment fonctionnent les frais de scolarité aux États-Unis et comment les calculer.


Les frais de scolarité aux États-Unis sont appelés Tuition. Les autres frais de formation (frais de dossier, frais d’inscription, frais d’activité, etc.) sont appelés Fees.

Contrairement à une idée reçue, les frais de scolarité aux États-Unis ne sont pas toujours exorbitants.

Dans de nombreux community colleges, les frais de scolarité sur une année sont identiques, et parfois même inférieurs, à ceux d’une école de commerce de « seconde zone » en France.

L’une des difficultés du système américain, est de connaître à l’avance le coût précis d’une formation.

Les frais de scolarité aux États-Unis sont fonction du nombre de crédits nécessaires pour obtenir votre diplôme

Aux États-Unis, les étudiants ne paient pas un programme de formation dans sa globalité mais des crédits académiques. Un cours (un sujet d’études) peut avoir un ou plusieurs crédits.

Pour connaître les frais de scolarité d’un diplôme, il faut donc connaître le nombre de crédits nécessaires à sa validation.

Il est communément admis qu’un diplôme est obtenu après avoir cumulé 15 crédits par semestre, soit 30 crédits par an.

Ainsi, généralement :

  • pour obtenir un Associate Degree, il faut 60 crédits
  • pour obtenir un Bachelor Degree, il faut 120 crédits

Encore une fois, tous les programmes de formation ne nécessitent pas le même nombre de crédits.

Il faut donc se renseigner au cas pas car en consultant les pages internet des programmes pour connaître le nombre de crédits requis.

Limitation des frais grâce au flat rate et au cap

Souvent, les établissements américains appliquent un flat rate ou un cap à leurs frais de scolarité.

Le flat rate est une somme globale qui sera payée pour un nombre défini à l’avance de crédits (souvent 12 à 16 crédits). Les crédits supplémentaires sont facturés à l’unité.

Le cap lui représente la limite maximum de tuition et de fees que l’étudiant pourra être amené à payer au cours d’un semestre. Les crédits sont toujours payés à l’unité mais l’étudiant sait à l’avance que, quel que soit le nombre de crédits qu’il passera, il ne paiera jamais plus que la limite définie par le cap.

Le flat rate et le cap sont le plus souvent appliqués par semestre.

Les frais de scolarité aux États-Unis sont plus chers pour les étudiants internationaux que pour les locaux

Pour définir le montant des frais de scolarité, les établissements d’enseignements supérieurs aux États-Unis, qu’il s’agisse de community colleges, d’universités ou de graduate school, classifient les étudiants dans trois catégories :

  • In-State
  • Out-of-State ou Non-resident
  • International

Vous pouvez être confrontés à d’autres types de classification. Certains établissements définissent des frais de scolarités spécifiques pour des étudiants provenant d’états américains limitrophes ou, c’est souvent le cas pour les community colleges, des frais de scolarité très bas pour les étudiants du comté dans lequel se trouve le college.

Dans de nombreux cas, les frais de scolarité pour les étudiants Out-of-State ou Non-resident s’appliquent aux étudiants internationaux.

Les autres frais de formation à prévoir

Les frais de scolarité ne sont pas les seuls coûts à prévoir.

En effet, les frais de scolarité aux États-Unis ne couvrent souvent rien d’autres que le droit d’assister au cours et de passer des examens.

Ainsi, il faut prévoir des frais supplémentaires, parfois facturés par crédit.

Ces frais représentent entre quelques dizaines et quelques milliers de dollars supplémentaires chaque année.

Ils sont facturés selon les établissements par crédit, par cours ou par semestre.

Ne jamais se fier aux frais de scolarité globaux donnés par les universités

Les établissements d’enseignement supérieur aux États-Unis sont de plus en plus nombreux à fournir sur leurs sites web des tableaux présentant le coût d’une année d’études.

Ces tableaux ne sont que des estimations. Et ces estimations sont évidemment présentées à leur plus bas niveau.

Elles prennent généralement pour base d’exemple une année universitaire réalisée avec 12 crédits académiques par semestre car les étudiants sont le plus souvent tenus d’obtenir un minimum de 12 crédits par semestre.

Cependant, ces 12 crédits semestriels ne sont, sauf rares exceptions, pas suffisants pour obtenir un diplôme.