Obtenir un second PVT Australie

En optant pour certains emplois, dans certaines régions et en travaillant pendant une certaine durée, vous pouvez prétendre à un second PVT en Australie.


Le gouvernement australien permet d’obtenir un second PVT Australie et même un troisième visa vacances travail si vous répondez à certains précis.

Quelles sont les conditions pour obtenir un second PVT Australie ?

Pour pouvoir obtenir un deuxième PVT Australie puis un troisième, il faut :

  • travailler dans certains secteurs d’activité
  • travailler dans régions spécifiques de l’Australie
  • travailler pendant une période suffisamment longue

Nous vous détaillons ces 3 points ci-dessous.

La demande peut être faite pendant que vous êtes en Australie avec votre premier visa vacances travail. Elle se fait depuis cette page.

Quels sont les emplois et activités éligibles pour le renouvellement d’un PVT Australie ?

Les secteurs d’activité qui permettent d’être éligible à un second PVT en Australie sont :

  • tourisme et hôtellerie dans le nord de l’Australie ou les territoires reculés ou très isolés (appelés respectivement remote et very remote)
  • culture de plantes et d’animaux en Australie régionale*
  • la pêche et la perliculture en Australie régionale*
  • culture et abattage d’arbres en Australie régionale*
  • l’exploitation minière en Australie régionale*
  • la construction en Australie régionale*
  • les travaux de récupération après un feu de brousse, uniquement dans les zones déclarées touchées par un feu de brousse, après le 31 juillet 2019
  • emplois « critiques » liés au COVID-19 dans les secteurs de la santé et de la médecine, dans toute l’Australie

Vous pouvez trouver le détail des missions éligibles sur cette page.

Dans quelles régions doit-on travailler pour être éligible à un second PVT ?

La plupart des emplois concernés doivent être réalisés dans quatre types de zones :

  • les zones régionales
  • les zones du nord de l’Australie
  • les zones reculées et très isolées (remote, very remote territory)
  • les zones touchées par les incendies

Les zones régionales

L’Australie régionale, appelée regional Australia en anglais, est un terme officiel qui désigne la plupart des territoires australiens en dehors des grands centres urbains que sont Canberra, Sydney, Melbourne, Brisbane, Gold Coast, Perth et quelques autres encore.

Les villes comme Darwin, Adelaïde ou Hobart font quant à elles partie de l’Australie régionale.

Vous pouvez trouver l’intégralité des zones concernées en cliquant ici.

Les zones du nord

L’Australie du Nord est constituée de l’intégralité du Territoire du Nord ainsi que de toutes les zones du Queensland et de l’Australie-Occidentale se situant au nord du tropique du Capricorne.

Cela concerne des villes comme Cairns, Darwin, Broome, Townsville, Mackay ou encore Rockampton.

Les zones du nord sont référencées ici.

Les zones reculées et très isolées

Ces zones sont plus limitées mais surtout beaucoup plus reculées. Il n’y a pas de grandes villes parmi les zones concernées.

Les villages et territoires reculés sont listés ici.

Les zones touchées par les incendies

Il s’agit de tous les territoires qui ont été touchés et dévastés par les feux de brousses.

Tous les États australiens sont concernés à l’exception du Territoire du Nord.

La liste des zones éligibles est disponible ici.

Pendant combien de temps doit-on travailler pour demander un second ou un troisième PVT ?

Pour pouvoir prétendre à un second visa vacances travail en Australie, vous devez avoir exercé une activité salarié spécifique pendant au moins 3 mois.

Par « 3 mois », on entend une période équivalente aux 3 mois « civils » les plus courts de l’année, c’est-à-dire une période minimale de 88 jours, comprenant les week-ends ou les jours de repos pendant votre période d’emploi.

Pour pouvoir bénéficier d’un troisième visa WHM, vous devez avoir effectué au moins 6 mois de travail. Par « 6 mois », on entend une période équivalente aux 6 mois « civils » les plus courts de l’année, c’est-à-dire une période minimale de 179 jours civils.

Pour satisfaire à l’exigence d’une période minimale de travail déterminée, vous devez effectuer le même nombre de jours de travail ou le même nombre de services (shifts) qu’un employé à temps plein effectuerait normalement sur une période de 3 mois (88 jours civils) ou de 6 mois (179 jours civils). Vous pouvez le faire de différentes manières, par exemple :

  • en travaillant 5 jours par semaine pendant une période continue de 3 ou 6 mois civils
  • travailler moins de 5 jours par semaine sur une période supérieure à 3 ou 6 mois civils
  • travailler plusieurs courtes périodes de travail, quelle que soit la combinaison de temps plein, de temps partiel ou de travail à la tâche, qui totalisent l’équivalent de 5 jours par semaine sur 3 ou 6 mois civils.

Vous n’êtes pas obligé d’effectuer vos 3 ou 6 mois de travail spécifié en une seule fois ou auprès d’un seul employeur. Vous êtes libre de répartir ce travail sur la période de séjour de votre visa actuel. Vous pouvez également effectuer un travail spécifique pendant une période plus longue que la période minimale requise.